wenlockworld

Forum officiel de Wenlock
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques de T/D/L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:00

Voilà à partir de maintenant toutes les chroniques concernant notre dernière démo seront retranscrites ici !


Dernière édition par le Mar 13 Déc à 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:04

Metalfrançais.com

Voici donc la bonne claque du moment. WENLOCK, groupe originaire de Senlis, a qui on doit déjà l’album « Welcome to the wenlock world » paru en 2003 remet le couvert en cette fin d’année 2004 avec un 3 titres qui effectue un virage à 180 degrés par rapport à l’an passé. La ligne musicale qui partait un peu n’importe comment sur leur néanmoins intéressant premier album, semble s’être dorénavant ajustée à l’écoute de « Technology Death Love » Fini les plagiats de Maiden ou de Helloween, voici maintenant, un bon gros heavy nettement plus rentre dedans, que leur précédents sous-recopiages parfois à la limite du gnan gnan. WENLOCK propose cette fois ci une musique beaucoup plus personnelle, en ne rejetant toutefois pas leurs influences des 80’s .Les guitares et les riffs ont beaucoup plus de patate, les passages progressifs sont mieux arrangés, la batterie (ici momentanément remplacée par une drum machine) pilonne sévère (confirmation en live !) et le chant mélange agressivité et mélodie. Seul le titre « Sweat woman » sournois à souhait, diffère légèrement des 2 bombes qu’il accompagne, car plus rock n’roll et conventionnel mais rattrapé par un refrain entêtant et ô combien efficace. WENLOCK ne s’arrête pas là et planche actuellement sur son deuxième album qui verra les 3 titres ici présents réenregistrés pour l’occasion. Ce sera donc le premier album d’une trilogie portant un regard critique sur l’humanité (rien à voir avec la trilogie casse gueule des films à la con de Lelouch) Ayant déjà eu un aperçu du travail, je garanti que ça va surprendre. Toutefois, que les quelques adeptes de leur premier skeud se rassurent, la touche WENLOCK est toujours bien présente. Quelle est cette touche ? J’en sais rien, ça ne s’explique pas, c’est du WENLOCK.
Groupe à découvrir sans plus attendre.[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:05

Metalfrance

Voici une petite démo bien attendue et qui représente un petit aperçu du futur album de Wenlock: "Humanity : the first words ...".

Sur son précédent album, Wenlock se cherchait un peu malgré son réel attachement au heavy metal. Avec cette démo, le groupe a gagné en maturité et nous offre 3 titres assez différents mais avec une ligne directrice heavy.

Le premier titre est un savant mélange de heavy et de thrash/grind/core. Julien, le chanteur, est pour le coup épaulé par Deke (chanteur de Odurated et bassiste de Spiritual Dissection), rendant ce titre original et barré. Second titre : "Sweet Woman" qui est entièrement heavy avec quelques touches glam, refrain accrocheur et solo de guitares (3 en tout). Pour le troisième et dernier titre, Wenlock nous amène dans un heavy plus thrash avec guitares acérées et riffs détonants qui se termine dans un jeu de guitares mélodiques. On constate que Wenlock a toujours un don indéniable pour la composition et que le niveau des musiciens est éloquent. Côté artwork, le nouveau logo et la pochette sont enfin à la hauteur du groupe. Seul bémol : le chant trop en retrait qui altère la qualité des compos.

A l'écoute de cette démo beaucoup plus agressive et singulière, on ne peut qu'attendre l'album avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:06

Vs webzine

Avant même de jeter une oreille sur WENLOCK, j’étais attiré par le nom, car ça me rappelle beaucoup un de mes groupes cultes : WARLOCK ! Eh bien, WENLOCK n’a pas grand chose à voir avec WARLOCK, ils ne sont pas allemands mais français, ne font pas dans le Speed teutonnique et il n’y a même pas de blonde au chant ! Malgré déjà une demo et un album au compteur (« Welcome to Wenlock world »), cette nouvelle demo 3 titres se veut un nouveau départ pour le groupe. Elle constitue un aperçu de ce que sera le prochain album, qui s’intitulera « Humanity : the first words… » et permet à Denis, le nouveau batteur et anciennement dans BRAIN POWER et DEXTER WHITE, de faire ses preuves. Incontestablement Heavy Metal, la musique de WENLOCK n’a pourtant pas (plus ?) grand chose à voir avec les clichés du genre, à l’opposé des innombrables clones d’HELLOWEEN, RHAPSODY, HAMMERFALL… Les 3 titres sont tous assez différents, mais son basés sur des riffs simples et efficaces. « Technology death love » est à la limite du Thrash, avec une partie des vocaux hurlée, limite Hardcore ; « Sweet woman » est plus classique, entraînant et mélodique, bien sympa ; « Humanity » est plus rentre-dedans, dans la lignée du premier morceau, mais avec un chant plus posé et même des passages très speedés, tout en étant plus complexe, ce titre dépassant les 6 minutes. En tout cas, je suis un peu embêté pour décrire la musique de WENLOCK et j’ai du mal à la rapprocher d’un autre groupe… c’est donc très bon signe ! Par contre, il y a un gros point négatif, c’est le son. La production est très sèche et cela a pour effet de donner un côté presque Indus aux riffs de guitares. Enfin et surtout, le chant de Julien n’est pas toujours très audible (c’est flagrant sur « Sweet woman »), c’est vraiment dommage, car cela pénalise l’ensemble et me fait retirer environ un demi point à la note. Alors, j’espère que pour le futur album, ce problème sera résolu, car si on fait abstraction de cela, voici 3 titres qui augurent du meilleur pour « Humanity : the first words… ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:07

Six-XX

Originaire de Beauvais, Wenlock est une jeune formation qui exerce depuis maintenant 5 ans. Avec maintenant 3 démos à leur actif, le combo sort une toute nouvelle production de 3 titres en autoproduction intitulée « Technology death love ».

La « carrière » de wenlock s’est construite sur des ambiances très heavy/thrash et le dernier volet de leur progéniture se veut être un changement de cap radical. Un nouveau panel d’influences et d’orientations s’expose concrètement à l’écoute de cet opus, mais une pluralité d’influences n’implique pas forcement une richesse musicale.

Métal barré, riffs soignés, efficaces et non risqués, voila la formule de Wenlock. Bien que le combo prône pour une certaine technicité, après multi écoute, on ne peut pas affirmer que la formation prend des risque dans la composition et le résultat n’est malheureusement pas celui escompté. Mais les mélodies de Wenlock possèdent une force d’engouement et l’auditeur ne peut s’empêcher de taper la mesure du pied. Les guitaristes Max et Olivier font siffler les harmoniques à souhait, ils pratiquent de gros soli pénétrants, de plus ils martèlent le manche de « mute » locomotives ce qui insuffle à la musique de Wenlock un « je ne sais quoi » puissant et entraînant.

La particularité majeure de Wenlock est le chant. C’est avec un éventail varié de voix que
Julien hypnotise l’auditeur. Limite indus, voix modifiée, effets, grognement, « gospel »…bien que l’animal parle souvent du nez, il arrive à nous capter facilement.( Nous parlons ici de chant, et non pas de braillements « screamés ».)

On regrettera la pauvreté de la track list, 14min à se mettre sous la dent, c’ est peu pour déguster un met fort appréciable. Un layout photo/illustration réussi basé sur l’ « incubation de bébés post mortem » Voila une petite galette adéquate pour partir travailler le matin et se donner du baume au cœur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:07

Antithetik

De l'eau a coulé sous les ponts depuis "Welcome to The Wenlock World" ! Revirement de situation, nos picards ont musclé leur jeu. Cette autoprodution contient trois titres vraiment surprenants. Le premier est un savant mélange de heavy burné et de metal extrême. C'est assez entraînant et bien exécuté. Le deuxième intitulé "Sweet Woman" évolue avec un groove heavy-thrash digne des plus grands. C'est sans conteste le plus bandant de la rondelle. Le chant qui m'avait un peu irrité dans le premier opus a pris du galon. Finis les excès de zelle et les vocalises superflues, un vrai travail de pros. Les riffs sont bien sentis : énorme dextérité de la part de nos picards. La troisième plage est également très réussie et se renouvelle par rapport aux autres. Tempo speedé, riffs expéditifs à la frontière du style suédois et bon feeling général. Finalement, le seul couac est la production vraiment faiblouillarde. En conclusion, je ne peux qu'encourager Wenlock à persévérer dans cette voie 'extrême' qui s'annonce très prometteuse. (7,5/10)


Dernière édition par le Mar 13 Déc à 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:08

La Part d'Ombre

C'est qu'ils essaient, et depuis 1999 les WENLOCK de porter leur son un peu plus loin en attention... Avec leur précédent album si naturellement appelé "Welcome to the Wenlock world" un pas semblait se faire dans la bonne direction déjà, mais cette fois avec leur nouvelle démo : "Technology death love", il y a fort à parier que le groupe devrait chatouiller en finition bon nombre de paires d'oreilles d'heavy métalleux moderne. Avançant comme dit lors de l'interview vers un métal plus barré tout en conversant une bonne base heavy, WENLOCK nous offre sous ces trois titres le profil que devrait avoir le nouveau visage du groupe ! Une musique soit dit entraînante, mélodique et accrocheuse par le biais de trois guitaristes bien accordés et dont des effets synthétisés au niveau du son et du chant personnalisent en détails le nouveau son WENLOCK. Voici ce qui donc laisse à présager l'aspect "sonorité" qu'offre cette démo en avant goût de l'album. Quant au niveau des compos et sur juste trois titres, ces Picards nous présentent là trois morceaux bien ficelés et aussi différents et entraînants les uns des autres. D'entrée d'ailleurs le titre éponyme "Technology death love" nous met le rythme dans la peau avec un début élancé, des guitares aiguisées thrash, des effets synthétisés sur la voix avant de partir dans un refrain mélodique réellement réussi dont les influences laissées en arrière des HELLOWEEN ne laisse qu'une touche fort appréciable. Très franchement un bon titre, le groupe nous montre son jeu à alterner ici accroches et mélodie. "Sweet woman" lui se veut être fort abordable, un titre quasi commercial par sa mélodie et ses riffs en harmonies qui ne retirent en rien la beauté du jeu. Sur une ligne directrice toutefois simple, entre speed et heavy 80', un titre qui sent bon la nostalgie, à la surprise de finir sur un aca pella gospel ... Reste à "Humanity" à convaincre et dés les premières notes, le ton haut donné sur les riffs thrash avant que le morceau s'enchaîne sur quelque chose d'heavy speed et beaucoup plus mélodique dans un enchaînement parfait, la voix particulière de Julien y trouve comme à chaque extrait sa place, sous son timbre élancé et non aigu y conférant un chant heavy personnel, un excellent titre élancé et mélodique où les guitares se rivalisent jusqu'à nous offrir d'excellents solos dans la tradition du heavy/thrash Allemand. Un titre qui conclue même sous ces six bonnes minutes trop rapidement cette démo juste longue d'un petit quart d'heure ! Voici donc là une excellente démo pour les fans d'heavy métal moderne teinté de thrash et de quelques sonorités synthétiques. Seul petit bémol malheureusement à souligner, le mix, qui même s'il est tout à fait correct ne positionne pas à juste mesure chaque instrument... Quoiqu'il en soit, WENLOCK est à mon sens une des grandes surprises au niveau heavy en ce début d'année 2005 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:09

Spirit of Metal webzine

Alors que nous attendions le nouvel album, WENLOCK est de retour avec une démo 3 titres. Ce « Techonlogy / Death / Love » est un aperçu de ce que nous réservera le groupe. Autant le dire, cette démo à son utilité et n’a pas été enregistrée histoire de ne pas oublier que le groupe existe. Car si une démo est une carte de visite, celle-ci à bien changé depuis « Welcome to WENLOCK world ». En effet, changement radical de direction. Le groupe qui lorgnait plus vers la « vierge de fer » commence finalement à se trouver et les influences sont moins évidentes. Pour preuve, le titre éponyme où se mélange chant clair et saturé. Et c’est à ce niveau que la différence est la plus flagrante ; au niveau du chant. Le timbre (très) particulier du chanteur nous avait laissés sceptiques, mais il n’en est pas question ici. Julien a trouvé sa place parmi les autres instruments. Niveau technique, le groupe est toujours aussi impressionnant. Ne manque plus qu’une production digne de ce nom, histoire de justifier les trois guitaristes et un véritable album.
C’est tout le mal que nous souhaitons à nos jeunes amis.


Dernière édition par le Mar 13 Déc à 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:10

Darkmag.net

Je ne suis pas un grand fan de Heavy Metal, un style que je trouve très conventionnel ; mais si j'ai sauté sur Wenlock, c'est parce qu'il se détache du lot. Originaire de Picardie, le sextet de passionnés (avec 3 guitares) distille un heavy metal quelque peu sombre, teinté de thrash avec quelques effets. Autant dire que ça bouge ! On ne sera pas surpris de retrouver des similitudes avec les grands du heavy, mais Paradise Lost ou encore Guns N’ Roses sont à ajouter aux titres des influences. On se trouve aussi à aimer ce son surprenant, pas très courant pour un groupe de Heavy, un peu réverbéré, un peu sale (dû à une production imparfaite apparemment... mais qui lui donne tout son charme !). Au final, le metal joué par Wenlock résume bien ce qu'il tente d'imager : la technologie, la mort et l'amour. La partie rythmique, assurée par l'excellent Denis, ancien batteur de Thrash, est en effet bien carrée, en cela appuyée par des riffs thrashisants.

Technology/Death/Love s'ouvre donc sur un riff typique Heavy, entêtant, sur lequel vient se coller la batterie énergique et triggée. La voix modifiée, "démoniaque" puis "growlante", vient enfin s'ajouter quand finalement le titre "explose" : cette voix particulière, dans une octave singulière, se transforme et redevient claire ; un très beau passage pour un morceau dynamique ponctué d'un solo humble. Sweet Woman s'annonce d'entrée plus catchy. Batterie, riffs gras avec "pincées" de guitares Heavy, le titre se montre plus linéaire où la voix de Julien, réverbérée, renvoie à une époque révolue du heavy américain... Ce pourquoi les Wenlock ont décidé de jouer ! Finalement la plage se termine sur un petit gospel... incongru. Puis le barbare, énergique et épique Humanity débarque et la tension monte d'un cran : sacrément thrash, il file la pêche ! Bien entendu, la base Heavy y a sa place, l'aérant et le faisant s'envoler mais cela n'empêche pas d'headbanger. La compo est bien construite, bien taillée pour la scène.

Wenlock joue la carte du traditionalisme, mais un traditionalisme à la voie particulière, à l'âme et donc à l'identité résolument singulière : du très bon, dont on ne se lasse pas. On espère l'album dans la même veine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:15

Leprozy.com

Jeune formation de la région de Beauvais formée en 1999, WENLOCK nous propose là sa seconde démo, succédant à l'album autoproduit de 2002 "Welcome to Wenlock world" qui se situait dans une veine Heavy Metal. Changement de cap musical avec cette démo (plus toute récente car elle date de fin 2004) où le groupe durcit le ton et s'oriente dans une veine plus expérimental. Peu adepte du titre par titre, vu que là il n'y en a que trois on va faire un effort…surtout que le groupe paie assez bien pour avoir de bonnes kros ;-)
Le premier morceau "Technology/Death/Love", avec son riff mélodique entêtant, me fait penser à Susperia (et plus particulièrement au tubesque "Home Sweet Hell"), avec toutefois une dynamique moins thrash qui incorpore des passages rappelant sans détour Devin Townsend. Le chant est très travaillé, avec une voix typé black qui vient en appui au chant clair. Ce morceau mériterait de mûrir encore un peu, avec un jeu de batterie moins monotone (en gros avec un vrai batteur!). Le genre de brûlot parfait pour signaler le début de la guerre dans les pits! Titre dispo en mp3 sur le site web du groupe (lien en fin de kro).
Sur "Sweet Woman", on a droit à une compo au tempo plus posée mais qui trouve son intérêt dans le chant qui me rappelle mes ébats métalliques sur Faith No More (qui apparaît ici comme une influence majeure). Vraiment réussi d'autant plus que ce registre de chant se fait assez rare. Un morceau parfait pour assurer la transition vers un titre plus rapide comme "Humanity" qui déboule derrière.
Ce titre commence par une partie instrumentale typée heavy thrash où les parties de guitares sont assez bien tournées pour rendre le tout varié et accrocheur. Puis débarque ce chant aux intonations clairement marqué du côté d'un Mike Patton période "The Real Thing" et donne à lui seul une dimension supplémentaire.
Si sur cette démo la prod est loin d'être irréprochable, en particulier sur certains passages du premier titre, il n'en reste pas moins que le son d'ensemble permet de bien appréhender ces trois titres qui cherchent à sortir des sentiers battus, à la croisée de plusieurs styles. Bref vous l'aurez compris cette démo laisse inaugurer du meilleur pour "Humanity the first words", dont la sortie est programmée courant 2006. En un mot : prometteur! (Fully)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:19

thefrenchtouch.org

Wenlock nait en 1999 de l'association de quatre jeunes gens autour de leur amour commun pour le heavy metal. Après une démo éponyme enregistrée fin 1999 sous la houlette d'Axel Wursthorn (le multi instrumentiste de Carnival in coal), une autre dénommée "Nightmare", Wenlock signe avec le label Furtive Records en 2001 pour enregistrer son premier album. Hélas le label met la clé sous la porte alors que l'album "Welcome to the Wenlock world" est fin prêt. Depuis Wenlock a évolué, aussi bien dans son line-up que dans ses choix musicaux, et si la base heavy metal est toujours bien présente (trois guitaristes, ça ne vous rappelle pas un peu Iron Maiden ?), elle s'enrichit aujourd'hui d'orientations plus personnelles.


"Technology/Death/Love" ouvre ainsi la démo avec une rythmique type "mur de son" héritée de Devin Townsend et un chant thrash / indus trafiqué très bien trouvé. D'ailleurs aux parties les plus violentes du chant on retrouve ici Deke, le chanteur de Odurated et bassiste de Spiritual Dissection (groupe dont Olivier est également guitariste). La batterie est ici remplacée par une boite à rythme, le batteur Denis ayant rejoint le groupe dernièrement, après l'enregistrement de cette démo. La froideur des rythmes renforce donc ici le côté indus du titre, mais ce sentiment s'efface sur les deux morceaux suivants, nettement plus chauds. En effet avec "Sweet woman" le heavy revient en force et vos longs cheveux oscilleront en rythme sur ce morceau très années 80. Dommage que le chant de Julien soit ici sous-mixé, le titre gagnerait en force à mettre la voix plus en avant. D'ailleurs lorsque l'on entend les quelques secondes de gospel à la fin de "Sweet woman", on se dit qu'en titre mid tempo mettant en avant la voix de Julien ne serait pas forcément une mauvaise idée ...

Pour finir la démo "Humanity" pratique les rythmiques thrash dignes de Metallica époque "Ride the lightning", mais la batterie triggée et le son de guitare ultra mélodique sur le solo final multiplient les influences.


Souffrant d'une production assez catastrophique (qui colle bien au premier titre mais dessert les autres), "Technology/Death/Love" présente succinctement les nombreuses voies que Wenlock explore dans son heavy metal moderne, teinté de thrash et d'indus. Le prochain (concept-)album, "Humanity : the first words", devrait pleinement permettre au groupe de s'exprimer et au nouveau batteur de s'intégrer à la formation. Espérons simplement que Wenlock réussisse à obtenir un son qui rende compte du plein potentiel du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:24

Metalland.org

Dans la lignée Heavy Metal, je voudrais de l’originalité….. une seule réponse : WENLOCK ! Ce « petit » sextet (dont 3 guitares s’il vous plait !) picard nous offre ici sa dernière démo, avant gout de leur prochain album. Et c’est un vrai régal !! C’est du heavy, certes, mais du heavy absolument inclassable et c’est bon signe (enfin un groupe qui ne fait pas de clonage comme c’est la mode actuellement….). On retrouve chez eux des influences les plus classiques des années 80ies, notamment dans leur deuxième titre « Sweet Woman », tout en mélodie rock’n’roll. Mais les deux autres morceaux, c’est autre chose : un véritable explosif musical, avec une voix modifiée à la limite du trash ! Mélange de heavy, d’indus et de trash allégé, c’est un pur un pur régal. La rythmique est décapante, le chant à la fois sombre et entraînant, les riffs speed à souhait, bref que du bon. Seul petit défaut : la production un peu « nasillarde » : le son parait froid et sec et il est dommage que le chant ne soit pas un chouias plus audible. Mais bon, c’est fait avec les moyens du bord, et vu le résultat, c’est pas mal quand même. Espérons juste que la prochaine fois soit meilleure Wink. En bref, ces petit Picards, qui ont déjà quand même un album à leur actif (« Welcome to Wenlock World – 2003), nous offrent ici trois titres de qualité, tous différents les uns des autres mais tous totalement accrocheurs et entraînants qui nous laissent penser que du bon de l’album à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:25

Arsmetallia.net

Originaire de Beauvais et formé en 1999, Wenlock devait sortir un album en 2002 sur le label Furtive Records, mais ce dernier a dû fermer ses portes et la sortie a été annulée. Depuis ce temps, Wenlock tente de refaire surface, et ce devrait être chose assez imminente car le groupe a de sérieux arguments à faire valoir. A l’origine, Wenlock donnait du un pur heavy metal très inspiré des dieux vivants du genre, Iron Maiden, avec les 3 guitares et tout et tout. Wenlock faisait déjà preuve d’un indéniable savoir faire en matière de composition et de riffsà cette époque. Sur cette nouvelle démo, le groupe conserve tous ses atouts et les met désormais au service d’une musique plus personnelle et plus agressive. Le heavy pur jus se voit hybrider d’influences plus sombres et thrash/death, le chant se diversifie et s’extrémise, mais les mélodies restent, et l’envie de headbanguer aussi. Cette démo 3 titres montre un sacré potentiel, qui, moyennant une production améliorée, devrait permettre à Wenlock de se faire une place au soleil. La production est en fait le seul point faible de cette démo, mais j’imagine qu’avec un son à la hauteur, les titres de Wenlock seraient purement jouissifs, les chansons sont de très bonne facture, bourrées de mélodies accrocheuses et d’énergie. Messieurs les labels, ouvrez vos pavillons et vos portefeuilles à Wenlock, car leur musique est susceptible de toucher une large frange de la population métallique européenne.

Hellric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:30

Obskure.com

Forts de quelques démos, de nombreux concerts et d'un album autoproduit, les Picards de Wenlock reviennent aujourd'hui avec une démo 3 titres "Technology Death Love". Cette dernière est avouons le, plutôt surprenante. Fini le heavy de base, fédérateur, mais plus vraiment dans l'air du temps. Wenlock possède une personnalité propre parfaitement retranscrite au cours de ces 3 nouveaux titres.
Des violons speedés de "Technology Death Love" à la fin gospel de "Sweet woman", Wenlock sait surprendre l'auditeur. Toujours sur la corde raide, à la frontière entre différents styles; allant du speed mélodique au thrash quasi industriel, on pense que le groupe va sombrer et s'enliser dans le non sens mais c'est pour mieux rebondir et nous surprendre à nouveau.
La production est malheureusement désastreuse et ne rend pas hommage au travail des musiciens. Pourtant, si on tend l'oreille, on se rend compte du soin particulier apporté au travail harmonique des guitares qui tirent la musique de Wenlock vers l'avant. Le chant de Julien agressif et toujours limite renforce le côté thrashy et décousu de ces trois nouvelles compositions. Les rythmiques auraient certainement gagné à être un peu plus travaillées et aérées afin d'éviter l'aspect synthétique, presque froid qui transparaît quand les morceaux se traînent en longueur comme sur le long "Humanity".
La prise de risque artistique était élevée et au final, Wenlock relève le défi, ce qui est déjà fortement louable pour un groupe qui vit en quelque sorte une renaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
wenlocksinger
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Bornel
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   Mar 13 Déc à 16:36

Bon là c'est peu particulier puisque là c'est une double chronique, celle pour Welcome... et T/D/L

Metal-Integral.com

Formé depuis 1999 ce groupe de Heavy Métal a déjà sorti trois démos, le présent album et envisage pour cette année un nouvel album (dont nous reparlerons en fin de chronique car un CD promo 3 titres était joint à Welcome to the Wenlock World). Pour tout savoir sur le groupe je vous encourage vivement a visiter leur site. Ce CD 2004 débute sur une intro à la MAIDEN, qui d'entrée nous fait rentrer en territoire sécurisé, puis la rythmique enclenche, rigoureuse et énergique, suivie par le chant très 80's qui se laisse assez vite apprivoiser. Bref ça accroche tout de suite, un bon compromis entre puissance, riffs et mélodies. On pourrait qualifier le premier titre de mélange MAIDEN/GUNS & ROSES en plus Heavy (chant y compris). Les soli sont percutants et justes, de même que les breaks et changements de rythmes ; sincèrement pour ceux qui aiment le Heavy Métal 80's traditionnel l'accroche devrait être aisée. En fait difficile de sortir un titre du lot tant l'album est homogène et attrayant. Tous les titres ne se ressemblent pas et certains d'entre eux n'hésitent pas à « innover » (comme le 5ème). WENLOCK nous apporte la preuve qu'il subsiste encore des groupes dans l'ombre, qui croyent au Heavy Métal 80's et qui nous apportent, presque par surprise, un petit rayon de soleil dans la grisâtre Métallique actuelle? Je ne peut que vous encourager à vous procurer au plus vite cet album 80's et actuel à la fois, qui bénéficie de surcroît d'une production et d'un mixage plus que correct.
Comme promis voici quelques mots sur le prochain WENLOCK sur la base des trois titres « Démo » qui m'ont été adressés. Là par contre on change de registre car même si la lead guitare nous envoie un riff Maidenien, le reste est hyper boosté et résolument moderne. Le chant tout d'abord mélange le chant « normal » et « Black limite Indus ». Attention on n'est pas non plus à 2000 lieux du Heavy Métal, la structure et certains passages nous sont « familiers », mais on va dire que le Fan de Heavy Métal traditionnel pur et dur va difficilement accrocher. En tout cas ce qui est sur c'est que WENLOCK apporte un petit quelque chose de nouveau dans le Heavy Métal c'est sûr et c'est tout à son honneur.
J'attends de juger avec une grosse production et un mixage final pour vous en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cacapower.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de T/D/L   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de T/D/L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skalpel"Chroniques de la guerre civile" New album
» Chroniques d'Outre-Tombes (zine, #3 bientôt dispo)
» Psi Factor, chroniques de l'étrange
» CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
wenlockworld :: Wenlock forum :: Wenlock discussion-
Sauter vers: